Ergo, Neuro : comment améliorer la réinsertion dans la vie quotidienne post AVC par la réadaptation ?

rééducationAVC,groupe revyva

Lorsqu’une personne subit un AVC (accident vasculaire cérébral), les défis pour retrouver une vie normale au quotidien peuvent être importants. Cependant, grâce aux avancées en ergothérapie (ergo) et en neurologie (neuro), la réadaptation offre un vrai espoir pour une meilleure réinsertion dans la vie quotidienne post-AVC.

Comprendre l’AVC et ses implications

L’AVC survient lorsque la circulation sanguine vers le cerveau est interrompue, entraînant souvent des dommages neurologiques permanents. Les conséquences peuvent varier selon la gravité de l’AVC et la zone du cerveau affectée, mais elles incluent souvent des difficultés de mouvement, de langage, de mémoire et d’autres fonctions cognitives essentielles à la vie quotidienne.

Le rôle de la réadaptation

La réadaptation post-AVC vise à aider les patients à retrouver leurs capacités fonctionnelles perdues ou altérées. Cela peut inclure des séances d’ergothérapie et de rééducation neurologique, conçues pour renforcer les muscles affaiblis, améliorer la coordination, restaurer les compétences motrices et promouvoir l’indépendance dans les activités quotidiennes.

Ergothérapie : restaurer l’indépendance 

L’ergothérapie se concentre sur l’adaptation de l’environnement et l’utilisation de techniques spécialisées pour aider les individus à effectuer des activités quotidiennes de manière autonome. Pour les survivants d’AVC, cela peut signifier des stratégies pour manger, se laver, s’habiller et accomplir d’autres tâches essentielles à la vie quotidienne.

Les ergothérapeutes évaluent les capacités et les besoins individuels, puis travaillent avec les patients pour développer des plans de traitement personnalisés. Cela peut impliquer des exercices pour renforcer les muscles, l’utilisation et la manipulation d’équipements ou encore des techniques pour compenser les limitations physiques.

Neuroplasticité : La clé de la rééducation neurologique

La rééducation neurologique repose sur le principe de la neuroplasticité, la capacité du cerveau à se réorganiser et à former de nouvelles connexions neuronales en réponse à l’expérience. Les exercices de rééducation visent à stimuler cette plasticité cérébrale pour favoriser la récupération des fonctions altérées.

Les programmes de rééducation neurologique peuvent inclure une variété d’approches, telles que la thérapie par le mouvement, la stimulation sensorielle, la rééducation du langage et la pratique de tâches spécifiques pour améliorer la coordination et la fonction cognitive.

L’importance du suivi et de l’engagement continu

La réadaptation post-AVC est un processus continu et progressif qui nécessite un engagement à long terme de la part du patient, de sa famille et de l’équipe de soins de santé. Le suivi régulier avec des professionnels de la santé permet d’ajuster les plans de traitement en fonction des progrès réalisés et des nouveaux défis rencontrés.

La Clinique Ylang Ylang, centre de Soins Médicaux de Réadaptation (SMR)  à La Réunion œuvre depuis 30 ans maintenant pour réinventer chaque jour la prise en charge de nos patients de manière collaborative, avec la volonté de repousser les limites de leur autonomisation. Nous proposons à chaque patient un parcours de soin interdisciplinaire personnalisé et résolument humain en vue d’atteindre cet objectif. 

Notre établissement bénéficie du label haute qualité des soins : une appréciation de la Haute Autorité de Santé sur la qualité et la sécurité des soins et l’ensemble des prestations délivrées par la clinique Ylang Ylang

Pour en savoir plus : http://clinique-ylang.com/ 

_________________________________________________________

L’AVC peut avoir un impact dévastateur sur la vie d’une personne, mais grâce à la réadaptation, il est possible d’atteindre des niveaux significatifs de récupération fonctionnelle. En combinant les approches de l’ergothérapie et de la rééducation neurologique, les personnes ayant souffert d’AVC peuvent retrouver une plus grande indépendance et qualité de vie dans leurs activités quotidiennes. La réadaptation offre ainsi une lueur d’espoir et un chemin vers la réinsertion dans la vie quotidienne après un AVC.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Retour en haut